chaudes-aigues-village-developpement-2020-best-of

Que s’est-il passé en 2020 à Chaudes-Aigues ?

Crise sans fin à Caleden, élections municipales, épidémie de Covid-19, mais aussi rebond estival du tourisme : le collectif Chaudes-Aigues Village Développement (CAVD) revient en 10 chapitres sur ce que fut 2020 pour les Caldaguès et, plus largement, les Cantalous.

1 : L’avocate de Caleden demandait un report d’audience

Dès le début de l’année, l’avocate de Caleden demandait un report de l’audience qui devait se tenir en janvier au tribunal de grande instance d’Aurillac. L’objet de cette procédure ? Permettre aux assurances de demander à la direction du centre thermal de justifier de la nécessité de la fermeture du thermoludisme.

Vers l’article complet : Justice : un report d’audience demandé pour Caleden

2 : Deux candidats sur trois aux municipales refusaient un débat public

Avant le Covid-19, l’actualité de 2020 était rythmée en France par les élections municipales. À Chaudes-Aigues, trois candidats concouraient pour prendre la tête de la mairie : l’édile sortant René Molines, Michel Brousse, et Stéphane Chaudesaigues. À quelques jours du premier tour, ce dernier proposait un débat public devant les Caldaguès. Il se verra opposer une fin de non-recevoir.

Vers l’article complet : Pas de débat avant le 1er tour : René Molines et Michel Brousse bottent en touche

3 : Le tribunal d’Aurillac rendait de premières conclusions sur Caleden

Au mois de mars, après un nouveau report de l’audience liée à la procédure entamée par les assurances à l’encontre de Caleden et des mois d’attente, les débats avaient enfin lieu au TGI d’Aurillac. L’audience montrait que les assurances et leurs avocats remettaient en cause la décision de la fermeture de la partie thermoludique par le président de Caleden. Les assurances acceptaient d’indemniser Caleden, mais exclusivement sur la base d’une réfection à l’identique, et non sur celle d’un nouveau projet.

Vers l’article complet : Caleden et assurances : les conclusions de l’audience du 10 mars 2020

4 : Le Premier ministre s’exprimait sur la crise du thermalisme

Interpelé par des acteurs du thermalisme sur la situation « catastrophique » traversée par le secteur en pleine crise de Covid-19, l’alors Premier ministre Édouard Philippe apportait des éléments de réponse. Matignon faisait un pas vers les stations thermales de France ; toutefois, il laissait lettre morte deux revendications des acteurs du secteur. La première : la demande d’une aide financière de la Caisse nationale de l’Assurance maladie. La seconde : la prise en charge, par les assureurs, d’une partie des pertes d’exploitation.

Vers l’article complet : Covid-19 : la réponse du Premier ministre au thermalisme

5 : Michel Brousse remportait les élections municipales

Conduite par Michel Brousse, la liste « Chaudes-Aigues à venir » s’imposait à l’issue du décompte des voies du 28 juin, au soir du second tour des élections municipales. Aux côtés de la tête de liste, les 14 personnes appelées à siéger au conseil municipal étaient Jean-Luc Boucharinc, Béatrice Rocher, Joël Costerousse, Philippe Smets, Nicole Batifol, Monique Boussuge, Damien Orlhac, Jean Passemard, Georges Plagne, Stéphanie Sabau, Thierry Vernhet, Marc Guibert, Hervé Caldaguès et Pierre Irle.

Vers l’article complet : La liste de Michel Brousse remporte les élections municipales 2020

6 : Une nouvelle réunion-clé se tenait au sujet de Caleden

Au premier jour du mois de juillet se tenait, à Chaudes-Aigues, une nouvelle réunion d’experts, avocats, artisans et assurances dans le cadre de la saga Caleden. Interrogé par les avocats, les assurances et l’expert judiciaire, le président directeur général Didier Achalme répondait que la priorité du Conseil départemental était la réouverture au plus vite du thermoludisme. Ce à quoi les avocats, les assurances et même l’expert judiciaire rétorquaient qu’il aurait suffi d’enclencher l’assurance dommages-ouvrage en septembre 2018.

Vers l’article complet : Caleden : la réunion du 1er juillet 2020 a-t-elle été décisive ?

7 : Le Lioran changeait de directeur

En aout, le journal La Montagne annonçait le retour d’Hervé Pounau à la direction de ski du Lioran, en proie à des difficultés. Les dirigeants n’avaient pas été en mesure de résoudre les problèmes auxquels leur entreprise était confrontée ; par conséquent, ils avaient été changés. Pourquoi cette équation n’avait pas été appliquée par le Conseil départemental à Caleden ? Telle fut la question relayée par notre collectif.

Vers l’article complet : Nouvelle direction : Caleden doit s’inspirer du Lioran

8 : Le tourisme estival explosait dans le Cantal

C’était « une conséquence post-confinement : le besoin d’espace et de grand air », prévenait le JT 19/20 Auvergne. Entre le premier et le second confinement, le Cantal battait des records de fréquentation touristiques. Une illustration ? Le Puy-Mary accueillait 60 % de visiteurs de plus qu’à l’été 2019, avec campings et restaurants alentours complets.

Vers l’article complet : Cantal : nette augmentation de la fréquentation touristique pendant l’été 2020

9 : Le thermoludisme à Caleden fêtait sa 2ème année de fermeture

Morne anniversaire que celui « célébré » au mois de septembre. En effet, c’était à l’automne 2018 que la partie thermoludique de Caleden fermait ses portes, suite à la décision personnelle et unilatérale du PDG du centre thermal M. Achalme. CAVD résumait ainsi les vingt-quatre mois écoulés : si Caleden avait été une entreprise privée, nous n’en serions purement et simplement pas là.

Vers l’article complet : Fermeture du thermoludisme à Caleden : 2 ans déjà !

10 : Un nouveau manager était nommé à Caleden

En novembre, Jean-Jacques Many était nommé manager de Caleden par le groupe France Thermes, lui-même mandaté pour un an afin de relancer l’activité du centre thermal de Chaudes-Aigues. CAVD se félicitait de ce partenariat avec le groupe France Thermes, y voyant l’espoir d’un développement de la partie cure et hôtellerie. En revanche, notre collectif n’observait toujours aucune communication concernant le dossier thermoludisme. 2021 sera-t-elle l’année d’un vrai changement ?

Vers l’article complet : Un nouveau manager à Caleden